Vos pires complexes font craquer les femmes…

« Pourquoi je suis fait comme ça ? », « Si seulement j’étais autrement… », « Si seulement je n’avais pas ce truc-là… ». Allo maman bobo, comment tu m’as fait j’suis pas beauuuuu…C’est bon, je pense que vous voyez de quoi je veux parler…De ces fichus COMPLEXES ! Eh oui, la société et ses diktats du corps parfait n’épargnent pas les hommes. Certains complexes peuvent même virer à l’obsession et devenir un handicap au quotidien pour vivre avec soi-même et les autres, notamment les femmes…

Si vous êtes concerné, vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, on a décidé de vous mettre un peu de baume au cœur parce que vous êtes beaucoup trop dur avec vous-même.  On a recueilli les témoignages de quatre femmes et un homme qui craquent littéralement sur quelques-uns de vos pires complexes.

Préparez-vous, ça va peut-être vous étonner…

Les « moobs », Géraldine trouve ça mignon…

Vous savez les moobs, c’est la contraction entre man et boobs (sein en anglais). On parle donc ici de la poitrine masculine. Appelé gynécomastie, la poitrine masculine s’explique souvent par un excès de peau ou graisse dans les glandes mammaires souvent dû à un dérèglement hormonal, une prise médicamenteuse ou à une maladie. Les moobs constitue l’un des complexes masculins les plus tenaces.

Quand on lui a demandé quel petit « défaut » la faisait craquer chez un homme, voici ce que Géraldine, 32 ans, jeune institutrice, nous a répondu sans une once d’hésitation : « J’aime bien les hommes un peu enrobés, qui ont des formes. Je n’ai jamais vraiment aimé les mecs musclés genre l’acteur chauve avec les bras énormes là (elle parlait de The Rock). Mon compagnon a de beaux poignets d’amour et même un peu plus de poitrine que moi… Il en a longtemps complexé. Moi aussi. Il y a quelques années je ne sortais jamais sans un soutien-gorge hyper rembourré pendant que lui envisageait la chirurgie esthétique…C’était vraiment l’ironie du sort. Mais avec le temps, on a appris à relativiser, ça nous a rapprochés. Aujourd’hui on arrive même à en rire ! ».

Amina aime les sourires imparfaits…

Dents mal alignées, trop écartées, qui se chevauchent ou virent au jaune, tant de petits complexes dentaires qui peuvent vous faire perdre le sourire… Il faut dire qu’en ce moment, les dentitions naturelles n’ont plus vraiment la côte. La mode est aux dents plus blanches que blanches, façon Jack Abbott des Feux de l’Amour. Chacun ses gouts…

En tout cas, ce n’est pas de celui d’Amina, hôtesse de l’air de 28 ans qui, entre deux vols, nous a parlé de son faible pour les dentitions imparfaites des hommes : « Ce que j’aime c’est les sourires imparfaits, ça donne un côté hyper viril je trouve, style Tom Brady ou Tahar Rahim. J’ai horreur des dents trop parfaites, blanchissimes toutes droites. Ça fait faux, pas naturel. Moi ça me fait penser à des dents de cheval, je ne peux pas ! Je préfère ce qui est authentique ! ».

Les hommes très poilus, c’est ce qui fait craquer Françoise…

Dans notre société, les poils masculins sont admis. Toutefois, l’hyperpilosité peut parfois être source de complexe chez certains hommes.

Françoise, 47 ans et assistante de direction nous a parlé de son mari : « Je me souviens quand même avoir été très surprise quand j’ai découvert TOUS ces poils, vraiment du torse aux pieds. D’autant plus qu’il est très brun. Remarquez j’aurais peut-être pu avoir un indice en voyant son mono-sourcil (rire)…Sur le coup, c’était un peu surprenant mais très vite c’est ce qui a fait son charme. Je trouve ça viril…Aujourd’hui, ça fait presque 14 ans qu’on est mariés et j’ai toujours cette sensation de chaleur, de sécurité quand je suis appuyée sur son torse velu… »

Tom a un faible pour les calvities naissantes…

Encore un autre complexe difficile à vivre pour bon nombre d’hommes, la calvitie, avec laquelle ils perdent parfois beaucoup plus que leurs cheveux… L’impact sur la confiance en soi est certaines fois considérable, au point que certains décident d’avoir recours aux implants capillaires.

Et bien figurez-vous qu’il y a des personnes pour qui il s’agit d’un véritable atout de séduction ! C’est le cas de Tom, 38 ans et développeur web qui nous a confié : « Je ne sais pas vraiment comment l’expliquer, et quand j’en parle à mes amis ils se foutent de moi, mais les hommes à la calvitie naissante ont un pouvoir d’attraction évident sur moi. Ils dégagent une certaine maturité, un côté rassurant, mi sage mi sexy, que je ne saurais expliquer mais auquel j’ai beaucoup de mal à résister en bon cœur d’artichaut qui se respecte… ».

Nia a radicalement changé d’avis sur les hommes petits…

Le regard de la société n’est pas tendre avec les hommes plutôt petits puisque la taille est souvent considérée comme l’un des principaux critères de virilité…Résultat, il se révèle souvent très compliqué d’assumer sa petite taille au quotidien face à son propre regard et celui des autres…Surtout les femmes.

Pourtant, si vous décidez d’accepter d’être court sur pattes, votre petite taille peut devenir un atout charme irrésistible…C’est le cas du petit ami de Nia, 25 ans, coiffeuse afro : « A la base, j’avais énormément de préjugés. Avant de le rencontrer, jamais de la vie j’aurais pu imaginer me mettre avec un homme plus petit que moi, vraiment…Surtout que je suis plutôt grande ! (Nia fait 1m73). Mais je ne sais pas trop comment l’expliquer, petit à petit, juste sa façon de parler, son sourire, son humour, son charme quoi, me faisaient oublier sa taille. En fait Yazid (son petit ami) n’avait pas l’air de considérer sa taille comme un énorme problème donc ça a fini par devenir un truc normal pour moi aussi. Et au final aujourd’hui, je crois que c’est ça qui me séduit le plus chez lui. Lui il sait ce qu’il est et il s’en fiche du regard des gens. »

 

Merci encore à Géraldine, Amina, Françoise, Tom et Nia d’avoir pris le temps de nous faire part de ces jolis témoignages.

Allez maintenant dites-nous en commentaires si vous vous êtes reconnu dans un de ces témoignages, ça nous fera trèèèèèèèèèès plaisir !

ebook-beaute-au-masculin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *