Comment s’épanouir au quotidien en 4 étapes

La quête du bonheur est parfois un objectif qui nous semble inatteignable. Les aléas du quotidien et notre routine bien ancrée nous empêche de prendre du recul afin de profiter de moments simples qui pourraient nous apporter tant de sources d’épanouissement. Alors comment faire ?

Lorsqu’on se sent déprimé ou enclin à se lever avec un moral au plus bas, il existe une méthode en 4 étapes permettant de reprendre le dessus. Cette technique est basée sur la recherche de petits moments de joie que l’on va multiplier au fil du temps. Parallèlement, grâce à l’astuce des petits-pas, nous allons nous fixer de petits objectifs jusqu’à atteindre la pleine satisfaction.

Car se fixer des objectifs de satisfactions, c’est bien. Mais c’est trop souvent lié à des concepts difficilement modifiables à court terme. Au plus vos rêves sont éloignés, au plus ils semblent inaccessibles : changer de métier, faire le tour du monde, construire une nouvelle vie, créer son entreprise pour ne plus avoir de patron, s’installer à l’étranger, faire de l’humanitaire…

Etape n°1 : Trouvez dans son quotidien des petits moments de bonheur

Vous ne pouvez pas changer votre vie du jour au lendemain. Votre équilibre familial, professionnel ou financier ne vous permet pas, comme c’est le cas pour une majorité de personne, d’accomplir les rêves que vous désirez. Peu importe. Nous vous suggérons de trouver, dans votre vie actuelle, des petits instants de bonheur. Cela peut-être n’importe quoi, à partir du moment où vous êtes bien et en phase avec vous même. Lecture, piscine, un bain, courir, regarder un bon film… C’est vous qui décidez. Le but ? Vous dire tout au long de la journée : « Yes, ce soir, je vais être trop bien parce que j’ai envie de faire cela… ça va être mon petit moment de plaisir, rien qu’à moi ! » C’est purement égoîste, mais on en a tous besoin. Bien sûr, les moments à deux ou en famille fonctionnent à merveille aussi !

Etape n°2 : Multipliez jour après jour ces petits moments

Génial, vous avez réussi à identifier et à vivre ces petits instants qui vous rendent heureux ? Alors pourquoi pas les multiplier et en avoir 2 par jours, puis 3, puis 4… Un le matin et un le soir… puis au moment de la pause déjeuner (« Tiens il y a un cours d’une demi-heure de yoga à côté de mon bureau ? »). L’idée magique est de créer un maximum de moments de joie pour contrebalancer les autres périodes de la journée plus ternes. Et si les instants positifs venaient à dépasser, en terme de temps sur une journée, les moments négatifs ? Ne serait-ce pas le début d’une vie épanouie. Et pourtant, on a pas vraiment changer notre vie ? Mais c’était pas si difficile

Etape n°3 : Se fixer un mini projet pour le mois

Pour se sentir bien, il est scientifiquement prouvé qu’il faut être acteur de sa vie, et non passif. Dis autrement, en conduisant sa vie, et non en subissant les événements qui nous arrivent, notre prise de responsabilité va créer un sentiment d’exister. Vous n’êtes plus un individu blasé mais une personne qui décide de ses actions. Et ça change tout ! Pour cela, donnez vous un mini projet chaque mois. Inutile d’aller chercher bien loin. Juste un petit événement que vous allez créer : une sortie au resto, inviter des amis à venir manger chez vous, faire un week-end en amoureux, emmenez les enfants à la ferme, etc… Des idées simples et pratiques à mettre en oeuvre pour aller de l’avant ! Ce point être très efficace ! Il donne des résultats rapidement qui vont vous surprendre.

Etape n°4 : Avoir en ligne de fond un objectif annuel

Vous l’avez compris, les échéances lointaines sont difficiles à tenir. Pourtant, avoir un but sous-jacent à réaliser d’ici la fin de l’année apparaît comme un challenge excitant pour de nombreuses personnes. Le plus simple est de choisir un domaine personnel sur lequel vous « avez la main ». Si vous décidez d’un poste professionnel à viser d’ici un an, il est fort probable que cela ne soit pas cohérent et réalisable. Et cela ne dépend pas uniquement de vous. Vous serez déçu. Orientez-vous sur un axe de progression autour de vos passions : Débuter la guitare. Commencer à apprendre une langue étrangère… Si le but est trop flou ou nécessite du temps, transformez le en une série d’objectifs plus petits « 1 – s’inscrire à un cours d’anglais avant… », « 2 – connaître 100 mots d’anglais avant… »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *